Girpi_hotel_Toyoko

Dans le quartier de la gare Saint Charles en pleine réhabilitation, Marseille accueille le premier établissement français de la chaîne hôtelière japonaise Toyoko Inn qui ouvrira ses portes à la fin de l’année. Même si le promoteur nippon a du s’adapter aux contraintes réglementaires françaises, les hôtels Toyoko Inn se déclinent tous selon le même schéma architectural et constructif. Les gaines techniques n’existant pas au Japon, l’une des spécificités imposées par le Maître d’Ouvrage a été l’installation des colonnes d’évacuation des eaux usées et des eaux vannes dans les chambres.

Face à cette exigence inédite en France, le bureau d’études a recommandé le système Friaphon® de GIRPI pour obtenir des performances acoustiques optimales et garantir le confort du silence aux futurs clients.

Un hôtel en version japonaise au cœur de Marseille

Propriétaire de 200 hôtels dans le monde, principalement en Asie du Sud Est, la chaîne Toyoko Inn s’implante peu à peu en Europe. Après Francfort en Allemagne, l’enseigne du Soleil Levant a choisi la cité phocéenne pour sa première implantation sur le territoire français.

Conçu par l’agence d’architecture Tangram Architectes, l’hôtel deux étoiles est situé en plein cœur de Marseille, à deux pas de la gare TGV. Dans le cadre du programme de rénovation de la Porte d’Aix où elle est implantée, la réalisation devait parfaitement s’intégrer au nouveau quartier et respecter les exigences imposées par Les Bâtiments de France. Résultat, à la forme plus travaillée que les autres hôtels du groupe, cet écrin blanc de sept étages, à la silhouette parallélépipédique, affiche une façade dénuée des groupes de climatisation qui y sont traditionnellement installés. Ces derniers ont été posés sur le toit pour ne pas dénaturer l’esthétique du bâtiment et laisser la place à un jeu sur les fenêtres qui dissimule habilement la disposition des étages.

Outre les 267 chambres, ce programme hôtelier, d’une surface totale de 6.756 m2, abrite une salle de restauration d’une capacité de 350 personnes, deux salles de réunion, un bar, des bureaux ainsi qu’un parking sous terrain sur deux niveaux, sans oublier l’incontournable jardin japonais.

Parfaitement identiques dans leur conception, les chambres de 16 m2 en moyenne sont équipées d’une salle de bains avec baignoire, d’un lavabo et de WC lavants japonais.

A l’intérieur, toutes ont également une colonne d’évacuation des eaux usées et des eaux vannes qui descend dans la chambre à l’étage du dessous. Inhabituelle en France où les colonnes d’évacuation sont placées dans des gaines techniques situées dans les couloirs, cette spécificité a été demandée par le Maître d’Ouvrage. En effet, les gaines techniques n’existant pas au Japon, les méthodes constructives japonaises indiquent de toujours placer la colonne dans la pièce.

Cette exigence technique constituait un véritable enjeu pour répondre à la réglementation acoustique en vigueur qui impose un seuil de 30dB(A) dans une chambre d’hôtel, un défi que seul techniquement le système Friaphon® de GIRPI a permis de réussir.

Le système Friaphon®, une solution validée par le promoteur nippon

Pour respecter les règles de construction japonaises, l’utilisation d’un isolant trop épais réduisait d’autant plus la surface en m2 dans des chambres déjà peu spacieuses. Il fallait donc trouver un produit acoustique qui permettait d’économiser sur la paroi.

Le bureau d’études Garcia Ingénierie a alors prescrit le système Friaphon® de GIRPI dont la conception inédite des différentes pièces en matériaux de synthèse apporte une réponse performante à chaque point critique d’une colonne d’évacuation. Malgré les PV acoustiques existants sur la solution GIRPI, des tests acoustiques en situation réelle ont été réalisés directement sur le chantier pour satisfaire la demande du Maître d’Ouvrage nippon. Une fois le système Friaphon® raccordé dans les règles de l’art dans deux cabines de salle de bains, le résultat est sans appel : le système Friaphon® de GIRPI obtient un classement acoustique de 25 dB(A), soit au-delà des exigences réglementaires !

Ce sont ainsi 3 km de tubes Friaphon®, du diamètre 50 à 125 mm, et 9.642 raccords qui ont été installés dans toutes les chambres par SPIE Sud-Est en charge des lots électricité et CVC du projet, ainsi qu’au rez-de-chaussée dans les parties communes de l’hôtel Toyoko Inn. Les colliers acoustiques PHONOKLIP®, les manchons doubles disconnecteurs et les pieds de chute acoustiques ont également été posés.

Une aide précieuse du pôle technique GIRPI pour une réalisation hors du commun

Une autre particularité du chantier de l’hôtel Toyoko Inn à Marseille a été l’existence d’un plafond acoustique inaccessible au rez-de chaussée qui nécessitait la pose d’un raccord spécifique car le siphon habituellement utilisé au Japon n’était pas compatible avec le système Friaphon®.

Adepte du système Friaphon® dont il apprécie « les excellentes performances acoustiques, la légèreté et la facilité de mise en œuvre », Philippe Madelaine de SPIE Sud-Est s’est rapproché du pôle technique de GIRPI pour trouver une solution qui réponde parfaitement aux contraintes particulières de ce réseau. Les équipes GIRPI ont alors conçu une pièce sur-mesure en façonnant deux culottes pour en faire un siphon de parcours. Outre la réalisation des plans 3D des réseaux et du calepinage, ce savoir-faire constitue un « vrai plus » pour Philipe Madelaine car « il a finalement permis de résoudre facilement la problématique du bruit » sur un chantier où cela s’annonçait compliqué.

Grâce aux performances acoustiques exceptionnelles du système Friaphon®, les premiers clients de cet hôtel 2 étoiles auront l’assurance de bénéficier du confort acoustique d’un service 4 étoiles. Nul doute que la chaîne hôtelière nippone Toyoko Inn optera une nouvelle fois pour cette solution signée GIRPI lors de la conception de son deuxième établissement marseillais, actuellement à l’étude.

www.girpi.fr

Article consulté 4 185 fois.