dupont-tyvek-800-21

Etablissement Public de Coopération Intercommunale, Tours Métropole Val de Loire disposait déjà d’une compétence majeure en matière d’assainissement à laquelle s’est rajoutée, en mars 2017, la maîtrise de la gestion de l’eau, de sa distribution à son traitement. Confiée à la Direction de l’Assainissement, cette mission consiste notamment à veiller à l’entretien et à l’extension du réseau de collecte des eaux usées et à fournir une eau de qualité aux habitants des 22 communes que compte la Métropole.

Souvent complexes et dangereuses, les interventions sur les réseaux requièrent une véritable culture de la sécurité de la part des communes pour éviter à leurs agents, qui évoluent dans ces espaces confinés, tout accident parfois mortel. Une prise en compte des risques sous tous ses aspects dont a parfaitement conscience le service HSE (Hygiène Sécurité Environnement) de Tours Métropole Val de Loire qui a choisi la combinaison Tyvek® 800 J de DuPont Protection Solutions pour protéger ses égoutiers lors des opérations de nettoyage.

L’assainissement : un rôle primordial pour préserver l’environnement

Ayant pour fonction de collecter les eaux usées domestiques et les eaux pluviales, les égouts permettent d’acheminer ces dernières vers les stations d’épuration afin de les assainir avant de les rejeter dans le milieu naturel.

A Tours, le réseau d’assainissement est constitué de 1.212 km de canalisations où l’écoulement s’effectue par gravité pour :

  • acheminer les eaux usées vers les postes de relèvement et les 16 stations d’épuration du territoire,
  • évacuer les eaux pluviales collectées via les avaloirs et les tampons aérés pour les déverser directement vers la rivière.

Pour limiter les phénomènes de ruissellement et les risques d’inondation, surveiller, entretenir et nettoyer les réseaux d’assainissement est essentiel. C’est le rôle des 30 agents de l’équipe des réseaux d’assainissement de Tours Métropole Val de Loire.

Tours Métropole Val de Loire : un exemple en matière de sécurité de l’homme au travail

Chargés d’assurer l’entretien, la surveillance, le curage et le nettoyage du réseau d’évacuation des eaux usées et pluviales, les agents d’assainissement sont confrontés à une multitude de dangers quel que soit le réseau, visitable ou semi visitable. Pour cette raison, « le service HSE doit procéder à une évaluation précise des risques en considérant toutes les caractéristiques des réseaux, des dalots et des postes de relèvement », comme l’explique Franck Deruelle, préventeur HSE et formateur CATEC (certificat d’aptitude de travail en milieu confiné) à Tours Métropole Val de Loire depuis 10 ans.

Parmi les dangers inhérents à l’intervention dans les ouvrages d’eau potable et d’assainissement, les conditions particulières du travail en espace confiné justifient la mise en place de bonnes pratiques telles que définies par les recommandations nationales R 447 – R 472. Centre de formation agréé lié à la prévention des risques professionnels, Tours Métropole Val de Loire dispense elle-même toutes les formations relatives aux interventions en espaces confinés à toutes ses équipes travaillant dans ces milieux à risques. Initiée bien avant la mise en application de la dite recommandation, cette démarche au service de la protection de l’homme au travail fait de Tours une métropole pionnière en France.

A chaque intervention, les agents doivent ainsi respecter scrupuleusement différentes étapes. Le respect de cette procédure, à laquelle veille consciencieusement Franck Deruelle, vise à éviter tous types d’accidents graves telles que la noyade, la chute de hauteur, l’anoxie…

Cureur : un métier exposé à de nombreux dangers

Parmi les autres dangers auxquels sont confrontés les agents d’assainissement figurent la pénibilité au travail, la présence possible de rats, d’araignées, de couleuvres et de NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) dans les réseaux mais surtout les risques bactériologiques et chimiques.

Lors d’une opération de curage d’un dalot pluvial qui consiste à dessabler le réseau à l’aide de l’hydrocureuse aspiratrice pour éviter qu’il ne se bouche, les égoutiers évoluent à genoux ou allongés dans des espaces à l’atmosphère particulièrement humide. Quand l’eau de pluie passe par les avaloirs, elle entraîne avec elle des déchets jetés dans la rue, de la terre, des feuilles mais aussi des rejets anarchiques ou accidentels de produits dangereux. Les cureurs se retrouvent alors exposés aux risques chimiques. Dans les postes de relèvement des eaux usées, les ouvriers d’assainissement sont bien évidemment soumis aux mêmes risques lorsqu’ils nettoient à la haute pression les dégrilleurs, les parois et les sols, avec un produit bactéricide pour décoller la paraffine et éviter que le poste soit saturé.

Dans ces conditions extrêmes, rien ne doit être laissé au hasard comme le souligne Franck Deruelle : « curer un réseau est une tâche usante physiquement et psychologiquement. Pour la santé et la sécurité des agents, il est primordial de leur apporter un confort de travail qui passe non seulement par la pertinence du choix des Equipements de Protection Individuelle, pour qu’ils soient portés, mais également par la formation ».

DuPont Tyvek® 800 J : une combinaison testée et approuvée par les agents d’assainissement

Spécialisé dans les métiers à haut risque, Franck Deruelle connaît parfaitement les EPI ainsi que DuPont Protection Solutions dont, pour lui, « la réputation de sérieux et de qualité n’est plus à faire ». Pour garantir aux agents d’assainissement de Tours Métropole Val de Loire une sécurité au travail en toutes circonstances, Franck Deruelle a fait confiance à la combinaison Tyvek® 800 J qui est « utilisée pour les opérations de nettoyage dans les stations d’épuration, les réseaux, les postes de relèvement, certains bassins de rétention et les châteaux d’eau ».

Offrant une excellente résistance mécanique et une barrière efficace contre les risques chimiques et biologiques, la combinaison Tyvek® 800 J présente tous les critères nécessaires pour travailler en toute sécurité dans ces espaces confinés et très humides. Comme l’indique Franck Deruelle « le vêtement de protection doit être résistant à l’abrasion et à la déchirure mais également à l’hyper extension car les cureurs exécutent leurs missions dans des postures extrêmes (agenouillés, accroupis, allongés). Dès les premières minutes, la combinaison est soumise à rude épreuve. Les coutures doivent donc parfaitement tenir et à ce niveau là, le choix du modèle DuPont Tyvek® 800 J a été très pertinent pour notre activité car grâce à ses coutures cousues et recouvertes, il est vraiment très résistant ».

Un autre avantage de la combinaison Tyvek® 800 J remarqué par Franck Deruelle est sa respirabilité et sa parfaite étanchéité : « pour nos agents, porter le vêtement de protection Tyvek® 800 J permet tout en ayant une combinaison imperméable et respirante de pouvoir garantir l’étanchéité de celle-ci bien qu’ils évoluent dans des réseaux où il y a toujours un résiduel d’eau de 5 à plus de 10 cm ». Plus à l’aise dans leur nouvel équipement, les cureurs ont enfin apprécié « la conception de la combinaison qui offre une grande liberté de mouvement même dans les espaces réduits, son design qui permet de l’enfiler facilement ainsi que sa fermeture à glissière très résistante, les passe-pouces élastiqués ou encore sa finition au niveau de la capuche ».

Assurant en plus une protection contre les décharges électrostatiques (selon la norme EN 1149-5), « la combinaison Tyvek® 800 J apporte une réponse fiable aux besoins de protection de nos agents d’assainissement mais surtout cette qualité et ce confort au port du vêtement, primordial quand il s’agit de pénibilité au travail », conclut Franck Deruelle.

Convaincus par la qualité des vêtements de protection conçus par DuPont Protection Solutions, les services d’assainissement de Tours Métropole Val de Loire vont prochainement équiper leurs agents de la combinaison Haute Visibilité Tyvek® 500 HV qui a déjà fait ses preuves dans le service voirie pour des travaux sur la chaussée. Protection chimique bénéficiant de la classe de visibilité la plus élevée (classe 3), elle sera utilisée par les ouvriers responsables de l’hydrocureur et pour certains travaux de nuit.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site www.fr.dupont.com/epi ou fr.dupont.com/safespec

Article consulté 2 834 fois.