Être un ouvrier du BTP présente de nombreux avantages. Par exemple, vous pouvez travailler pour votre propre compte et avoir la main mise sur votre emploi du temps. Le marché est largement diversifié : vous n’avez que l’embarras du choix en matière de domaines d’intervention. En plus, de nos jours, la demande est très importante. Les particuliers sont toujours en quête de nouveaux professionnels pour la rénovation ou l’entretien de leur immeuble.

Néanmoins, dire que les ouvriers du BTP ne font face à aucun inconvénient serait un euphémisme. C’est un secteur particulièrement à risque.

Les dangers qu’encourt un ouvrier du BTP

Avant de vous lancer dans le BTP (si ce n’est déjà pas le cas !), vous devez en apprendre davantage sur les dangers d’une telle profession.

Si vous travaillez en hauteur par exemple, comme c’est le cas pour les couvreurs, le choix et la mise en place de l’échafaudage sont un point essentiel à ne pas minimiser. Nombreux sont ceux qui en ont payé le prix !

Si vous êtes un maçon ou un plombier, la position de votre corps pendant la durée de l’intervention doit être optimale. Les opérations peuvent prendre plusieurs heures. De quoi mettre en péril la robustesse et les capacités de vos muscles et articulations.

Si vous êtes un électricien ou un ouvrier intervenant dans des zones à risques, se munir des bons équipements est de mise. On ne parle pas uniquement des accessoires de travail, mais aussi des tenues règlementaires.

Les erreurs qui se répètent

En ce qui concerne les positions à utiliser pendant les heures de travail, quelques points sont à préciser. En effet, si les prestataires ne manquent pas, et qu’il y a de nombreuses innovations en matière d’équipements, ils font souvent des erreurs de posture qui peuvent fragiliser leur corps.

S’accroupir au sol fait partie des impératifs quand on travaille dans le BTP. Et la solution de facilité pour ce faire est de fléchir le dos. C’est aussi plus rapide. Et il s’agit d’une mauvaise habitude que l’on a acquise au fil des années.

Pour le déplacement de charges importantes, les ouvriers exigent beaucoup trop de leur colonne vertébrale. Ils portent tous les accessoires d’un côté et penchent légèrement de l’autre afin de faciliter le déplacement.

Par manque de temps ou certainement par méconnaissances des normes de prévention des risques en matière de travail en bâtiment, les artisans du BTP ont aussi tendance à travailler à une hauteur non proportionnelle à leur taille. Ils sont donc obligés de monter leurs épaules assez haut pour pouvoir faire leur travail correctement.

Les précautions à prendre

Ce sont des actions fortement déconseillées par les ostéopathes ou les professionnels de santé. Les muscles et les articulations, soumises à une trop forte pression ont tendance à se lâcher plus rapidement. Pour la pérennité de votre nouvelle carrière, voici donc quelques bonnes positions à adopter.

Entre autres, garder toujours votre colonne vertébrale plate. Si vous devez vous pencher au sol, préférez plutôt plier les genoux que le dos. Il en est de même quand vous devez soulever une charge importante comme une brouette pleine de béton par exemple.

Enfin, travailler toujours à une hauteur optimale. Vos bras fonctionneront plus vite, et ce, sans risque pour l’articulation de vos épaules si vous montez d’un étage à chaque fois que le besoin s’en fait ressentir.

Si vous sentez avoir des problèmes de dos, n’hésitez-pas à consulter de toute urgence un ostéopathe par exemple ou un kinésithérapeute.

Article consulté 6 139 fois.