Zehnder-Campus-9X1A4481A

Les français passant en moyenne 70 à 90% de leur temps dans des espaces clos, la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments est une préoccupation majeure de santé publique. Elle dépend non seulement de la présence et de l’importance des émissions de polluants mais également du renouvellement d’air et des conditions hygrothermiques.

Le Campus Zehnder, nouveau bâtiment regroupant ses siège, centre de formation et espace d’exposition, est né de la volonté de Zehnder Group France de réaliser un bâtiment exemplaire en matière d’efficacité énergétique et environnementale, et d’accueillir ses salariés et clients dans un environnement privilégiant le confort et la santé.

Pour atteindre son objectif d’exemplarité en matière de qualité de l’air intérieur et créer un espace de travail respectueux de la santé des occupants, Zehnder Group France s’est entouré, de la phase conception jusqu’à la réception et l’aménagement du bâtiment, d’un partenaire, MEDIECO Conseil et Formation. Cette structure pionnière et référente en ingénierie de santé dans le bâtiment a été créée en 1986 par le Docteur Suzanne Déoux qui accompagne les différents acteurs du bâtiment au cours de toutes les phases d’un projet.

Une qualité de l’air intérieur remarquable, pensée de la conception à la réception du bâtiment

Outre ses impacts sanitaires et ses conséquences financières, estimées en France à 19 milliards d’euros par an, la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments représente également un enjeu économique en raison de la dégradation des performances intellectuelles, de l’augmentation du taux d’absentéisme et de la détérioration des relations entre occupants qu’elle peut entraîner.

« Penser la qualité de l’air intérieur dès la programmation et la conception, la maîtriser en phase construction et la vérifier à réception permet d’apporter un mieux-être aux occupants des bâtiments. Dans un immeuble de bureaux tel que le Campus Zehnder, la diminution de moitié de la pollution de l’air augmente les performances de 1,9 %, ce qui, rapporté à la masse salariale, est loin d’être négligeable », souligne Suzanne Déoux, experte en ingénierie de santé dans le cadre bâti et l’aménagement urbain.

MEDIECO Conseil et Formation a assuré l’Analyse Qualité Santé® du projet dès sa phase conception et jusqu’à la réception et l’aménagement du bâtiment. Très en amont, le groupe Zehnder a intégré les conseils sur le choix des matériaux et leur mise en oeuvre pendant le chantier, les recommandations sur le mobilier et l’aménagement, la validation des produits de finition mis en œuvre.

Dans la construction du bâtiment, Zehnder Group France s’est concentré sur la qualité et la circulation de l’air, la température ambiante, la maîtrise de l’hygrométrie, et de l’ambiance acoustique, la réduction des nuisances olfactives, le contrôle du transfert des polluants extérieurs notamment les particules et les pollens.

Dans l’aménagement intérieur, cela se traduit par des matériaux à faible émission de COV :

. du mobilier en métal (bureaux, porte-manteaux, tables, corbeilles à papier…) alliant design et ergonomie,

. des moquettes répondant au label allemand GUT (Gemeinschaft Uweltfreunlicher Teppichboden) : absences de substances nocives, COV < 300 μg/m3, odeur acceptable d’un produit neuf.

Une qualité de l’air remarquable attestée par deux campagnes de mesure

Deux campagnes de mesures ont été réalisées dans les locaux inoccupés, l’une à la réception du bâtiment et l’autre après le cloisonnement et l’aménagement des locaux. Ces deux phases de mesures ont permis d’établir le niveau de qualité d’air intérieur intrinsèque au seul bâti, moquette posée, et le niveau de qualité d’air inhérent aux aménagements intérieurs rajoutés (cloisonnements et mobiliers).

Les campagnes de mesure de qualité d’air intérieur, effectuées en collaboration avec le laboratoire SGS dans plusieurs points du Campus Zehnder, ont concerné les paramètres suivants :

• La température et l’humidité relative,

• Les aldéhydes dont le formaldéhyde,

• Les composés organiques volatils dont le benzène,

• Le dioxyde d’azote.

Des mesures ont également été faites pendant le gros œuvre dans la chape pour s’assurer de l’absence d’humidité résiduelle avant la pose des moquettes, un défaut souvent rencontré sur les chantiers qui peut provoquer ensuite des émissions de substances volatiles irritantes pendant de longs mois voire des années.

Les résultats de ces deux campagnes sont remarquables et font du Campus Zehnder un bâtiment exemplaire en matière de qualité d’air intérieur :

• Formaldéhyde : lors des deux campagnes de mesure et dans tous les locaux, les concentrations en formaldéhyde sont largement inférieures à la valeur guide de 30 μg/m3 définie par le Décret du 2 décembre 2011 : elles sont très proches de la valeur cible très contraignante de 10 μg/m3 applicable à compter du 1er janvier 2023. Les revêtements de sol dont la moquette, le cloisonnement et les aménagements intérieurs (mobilier métallique peu émissif, …) ont un impact très faible sur les émissions de formaldéhyde.

• Les concentrations en composés organiques volatils dont le benzène mesurées dans l’air intérieur du bâtiment sont également très inférieures aux valeurs de référence. A titre d’exemple, les concentrations en benzène mesurées sont de 0,21 μg/m3 après installation du mobilier, largement inférieures à la valeur guide de 2 μg/m3 définie dans le Décret du 02 décembre 2011.

• Le transfert dans l’air intérieur du dioxyde d’azote est très faible malgré la proximité d’axes importants de trafic routier. Les concentrations mesurées dans les locaux sont toutes largement inférieures à la valeur guide de l’air intérieur de 20 μg/m3.

Le bon renouvellement d’air assuré par le système de VMC double flux Zehnder

Le renouvellement d’air est une condition indispensable pour garantir une bonne qualité de l’air intérieur. Dans le Campus Zehnder, l’air neuf est traité, filtré et soufflé par des centrales double flux Zehnder ComfoAir XL, installées dans le local technique en R-1 et fonctionnant à pression constante. Les systèmes de distribution Zehnder sont en PEHD pour une hygiène parfaitement préservée, sans émission de COV.

L’air neuf déshumidifié est soufflé en hiver à une température de 19 °C et en été à une température de 26 °C. Les réseaux aérauliques Zehnder Comfotube sont noyés dans la dalle béton au R+1 et au R+2. Dans les salles de réunion, les taux de soufflage sont régulés par une sonde de CO2 placée sur la reprise permettant d’adapter les débits d’air neuf selon l’occupation de la salle.

La ventilation double flux, les systèmes de plafonds chauffants et rafraîchissants ainsi que les radiateurs contribuent au confort et au bien-être des occupants grâce à plusieurs principes clés :

• système statique de chauffage par rayonnement et de rafraîchissement qui vient réchauffer en hiver ou rafraîchir en été les occupants,

• chaleur douce et uniforme, immédiatement perceptible dans tous les espaces,

• fonctionnement totalement silencieux été comme hiver,

• aucun soulèvement et déplacement de poussières dans les espaces,

• l’air filtré par une ventilation double flux est soufflé à température ambiante,

• gestion parfaite de l’air par système de ventilation double flux,

• absence de mouvements d’air perceptibles par les occupants.

www.zehnder.fr

Article consulté 3 463 fois.