keyvisual-testo-LX-105x297-WORLD-FR

Chauffagistes, plombiers, exploitants de chaufferie, tous ces professionnels ont recours aux analyseurs de combustion Testo pour l’entretien, le contrôle et le maintien de l’efficacité énergétique des installations de chauffage (fioul, gaz et combustibles solides).

Pour leur offrir des appareils de mesure toujours plus intelligents et toujours plus fiables, Testo lance, à l’occasion de ses 60 ans, sa nouvelle Série LX regroupant les analyseurs de combustion testo 320 LX, testo 330-1 LX, testo 330-2 LX et testo 330i LX.Connectés, ils affichent en plus des garanties étendues !

LX, une nouvelle Série d’analyseurs de combustion pour 3 applications

La nouvelle Série LX convainc par des cellules de mesure de haute qualité pour l’oxygène (02), le monoxyde de carbone (CO) et, en option, l’oxyde d’azote (NO) avec une durée de vie prolongée allant jusqu’à 6 ans. Un remplacement minimum de capteur est ainsi évité sur la durée de vie habituelle.

Vendus en lots, ils sont complétés par une sonde de combustion, une imprimante, un bloc d’alimentation et une mallette. Ils répondent aux exigences les plus élevées en matière de durée de vie, de précision et de sécurité.

De nombreux menus de mesure programmés et une utilisation intuitive en font des partenaires fiables pour résoudre les pannes et urgences, le contrôle des limites légales ou les interventions quotidiennes pour l’entretien des installations de chauffage.

Une liaison Bluetooth pour faciliter les interventions sur site

Pour mesurer avec plus de flexibilité et documenter avec plus de facilité, tous les analyseurs de combustion de la nouvelle Série LX sont connectés à l’Application. Leur utilisation et l’affichage des valeurs se font via Bluetooth sur un Smartphone ou une tablette, indépendamment du lieu de mesure.

Sans fil, le Smartphone ou la tablette deviennent ainsi l’écran des nouveaux analyseurs de combustion testo 320 LX, testo 330-1 LX, testo 330-2 LX et testo 330i LX, ce qui simplifie le réglage des installations. L’ergonomie est ainsi améliorée, la lecture des valeurs se faisant de façon déportée.

Des garanties étendues

Offrant des garanties étendues sur les capteurs O2 et CO (3 ans pour testo 320 LX et 5 ans pour testo 330-1 LX, testo 330-2 LX et testo 330i LX) les analyseurs de combustion de la Série LX évitent aux professionnels d’avoir recours à un contrat de maintenance pendant ces périodes, un avantage économique non négligeable !

Zoom : testo 320 LX, un appareil de mesure de grande qualité

L’entretien obligatoire annuel des chaudières nécessite l’établissement d’une attestation et requiert un certain nombre de mesures obligatoires (02, C02, TF, CO ambiant, indice de suie sur chaudière fioul. L’analyseur de combustion testo 320 LX répond parfaitement à ces obligations. Il permet en plus de mesurer le monoxyde de carbone dans les fumées. Grâce à sa conception stable, il satisfait à toutes les exigences pratiques et il est simple à utiliser.

Il est doté de deux capteurs pour la mesure de l’oxygène et du monoxyde de carbone, ainsi que d’une sonde de température intégrée à la sonde de fumée pour la mesure directe de la température, de l’O2 et du CO.

Les nombreux menus de mesure du testo 320 LX sont structurés de manière détaillée. Des menus standardisés, enregistrés dans l’appareil, simplifient l’utilisation en fonction du process des mesures.

L’écran graphique couleur haute résolution offre une représentation précise des tracés de mesure et peut également être consulté dans les conditions les plus difficiles. testo 320 LX enregistre jusqu’à 500 résultats de mesure.

Connecté, il permet de transmettre les données via Bluetooth sur un Smartphone ou une tablette.

Six applications sont possibles :

. mesure de combustion,

. mesure du tirage,

. mesure de la pression différentielle,

. mesure du CO ambiant,

. mesure de la différence de température,

. détection des fuites de gaz.

testo 320, est, comme les autres analyseurs de la nouvelle Série LX, certifié TÜV selon la norme EN 50379, parties 1 à 3.

www.testo.com

Article consulté 2 575 fois.