Dans les E.R.P. (Etablissements Recevant du Public), la sécurité des personnels et des visiteurs fait l’objet d’une attention particulière de la part des gestionnaires et exploitants. Pour les aider à condamner ou libérer les issues de locaux aussi divers que salles de spectacles, établissements scolaires, EHPAD…, Dény Security complète sa gamme SPEAD Line avec une nouvelle serrure homologuée EN 1125.

Certifiée EN 1125, la nouvelle version de la serrure SPEAD Line de Dény Security s’adapte à tous les types de portes d’issues de secours (bois, métal, aluminium ou profil étroit) de 600 à 900 mm de largeur pour garantir une évacuation sûre et rapide dans une situation d’urgence.

Bénéficiant du système breveté d’éjection de pêne automatique qui garantit aux établissements d’avoir une porte toujours verrouillée, la SPEAD Line EN 1125 associe une serrure électrique à mortaiser et une barre antipanique de type push barre. Si la sortie reste libre grâce à la barre de poussée, l’entrée est contrôlée par une béquille.

Alliant ainsi sécurité des accès et évacuation sécurisée des personnes en cas de besoin, la barre antipanique de la SPEAD Line EN 1125 est, conformément aux exigences requises par la norme, simple à manœuvrer, avec un minimum d’effort par toute personne, notamment les enfants ou les personnes âgées.

Réversible sans aucun démontage du mécanisme, la serrure SPEAD Line EN 1125 est conçue entièrement en inox autorisant ainsi son installation dans tous les endroits, même ceux soumis à des conditions climatiques sévères ou à la poussière.

Alimentée en 12 V, 24 V ou 48 V, la nouvelle version EN 1125 de Dény Security bénéficie de tous les avantages caractéristiques de la gamme SPEAD Line : fonctionnement en sécurité positive ou négative, compatibilité avec les contrôles d’accès existants sur le marché, faible épaisseur de coffre, électronique de gestion intégrée (position porte, états verrouillés/déverrouillés, détection manœuvre mécanique), faible épaisseur de coffre, entraxe à 70 ou 92 mm.

www.deny-security.com

Article consulté 2542 fois.