En matière de bricolage, vous faites partie de ceux qui ont tout essayé : tutoriels vidéo sur les sites des grandes enseignes de bricolage, cours et ateliers pratiques mais rien y a fait, le bricolage, fut-ce pour installer un luminaire à suspendre ou monter un petit meuble en kit, vous reste un mystère.

Parce que l’on n’a pas toujours un papa ou un ami bricoleur à portée de domicile, de jeunes start-ups issues de l’économie collaborative propose des plateformes de services bien utiles.

Le point sur le jobbing avec l’exemple de Frizbiz.

Site internet et appli, les codes 2.0 pour répondre rapidement à tous les besoins du quotidien

Créer son compte en quelques clics, poster son besoin gratuitement et recevoir en moins de 24 heures des offres de services adaptées, c’est la promesse réussie de cette start-up qui n’entend pas concurrencer les artisans traditionnels mais bien proposer un service complémentaire pour les petites interventions du quotidien :

  • Monter un meuble en kit,
  • Effectuer des petites réparations électriques ou de plomberie,
  • Entretien du jardin,
  • Petits travaux de peinture ou de carrelage,

Un ensemble de prestations pour lesquelles vous trouvez un interlocuteur près de votre domicile, disponible rapidement et où que vous soyez grâce à l’appli développée sous iPhone comme Androïd.

Des interlocuteurs sélectionnés et des travaux sous garantie

Né de l’économie collaborative, le jobbing permet de proposer une réponse à des besoins exprimés et des compétences proposées.

Les jobbers sont ainsi des particuliers qui cherchent à compléter un salaire en proposant leurs compétences ou des auto-entrepreneurs qui saisissent cette opportunité pour lancer leur activité et se constituer progressivement une clientèle sans avoir de lourdes démarches de prospection commerciale à faire pour tester la viabilité de leur entreprise.

Tout le monde peut donc devenir jobber mais tout le monde ne peut pas le rester.

Il s’agit de prestations rétribuées et qui font l’objet d’évaluations de la part des clients bien sûr mais aussi de « jobber expert » en cas de litige.

La prestation choisie fait l’objet d’un suivi de la part du site avec un service client en ligne et un référent affecté à chaque mission.

De plus, une garantie de bonne réalisation des travaux prévient toutes formes de litige.

Dernier atout pour vous sécuriser totalement, les options de paiement permettent de sélectionner des jobbers acceptant le CESU (Chèque Emploi Service Universel) ou un paiement en ligne sécurisé via le site.

Originaire de Lille, la jeune start-up de jobbing qu’est Frizbiz n’a cessé de se développer depuis sa création en 2013 et compte aujourd’hui près de 150 000 jobbers répartis sur tout le territoire.

Article consulté 4028 fois.