Engagé depuis toujours dans l’innovation au service de ses clients, l’éditeur ELCIA vient de sortir la version 7.6 de ProDevis pour répondre aux demandes des utilisateurs.

Qu’apporte-t-elle ? « Du concret évidemment », répond Franck Couturieux, le Président d’ELCIA. « Les menuisiers doivent être toujours plus polyvalents et rapides. Ils attendent de leur outil qu’il leur facilite la vie. C’est dans cette optique que la version 7.6 a été développée ».

Les fonctionnalités de la 7.6 optimisent toutes les phases de l’activité de l’entreprise, et ce, dès l’ouverture du logiciel. Ainsi, grâce au tableau de bord, chaque utilisateur dispose d’une seule fenêtre pour gérer son activité, comme un point d’entrée vers les données qu’il utilise chaque jour. Par exemple, un commercial retrouve tout ce qu’il doit faire dans la semaine (devis à relancer, clients à rappeler pour proposer l’offre du mois…) sans recherche superflue. Le dirigeant, lui, suit tous les indicateurs clés de l’activité grâce à des graphiques clairs reprenant les données en temps réel (chiffre d’affaires par commercial, produits les plus vendus…).

Face à la concurrence, un menuisier doit pouvoir maîtriser ses marges parfaitement. ProDevis 7.6 permet d’ajuster le coefficient de vente d’une option en particulier (par exemple, le vitrage SP10 ou la motorisation du volet roulant) sans modifier la marge du produit.

Lorsqu’il est sur la route, le commercial retrouve tous ses rendez-vous (interventions de l’équipe de pose, rendez-vous clients, livraisons fournisseurs…) sur son smartphone grâce au partage des plannings. Il organise ainsi ses déplacements plus sereinement.

Quand il retourne au bureau, il lui suffit de connecter son PC portable au serveur pour que la base de données se synchronise. Tous les documents créés à l’extérieur sont ainsi transférés automatiquement. Il n’a rien à faire puisque c’est ProDevis qui gère.

ProDevis 7.6 apporte donc fluidité et visibilité aux professionnels de la menuiserie pour qu’ils consacrent toute leur énergie au service de leurs clients.

Article consulté 3311 fois.