Les équipements de chauffage électrique évoluent. Du convecteur au radiateur à inertie de dernière génération, les fabricants ont fait des progrès pour mettre au point des équipements capables d’offrir les meilleures performances. Mais, quelles sont les différences entre un convecteur et un radiateur à inertie ?

Radiateur à inertie Aterno.

Convecteur et radiateur à inertie : un fonctionnement très différent

Au moment de son apparition, le convecteur a immédiatement été adopté par de nombreux utilisateurs en raison de sa simplicité (pas de travaux d’installation, pas d’entretien à prévoir, pas de combustible à stocker …). Mais le mode de fonctionnement du convecteur électrique s’est rapidement révélé très rudimentaire : un ventilateur aspire l’air, qui est chauffé par une résistance et diffusé dans la pièce à chauffer par une grille frontale. Si l’air chaud permet de chauffer ponctuellement la pièce, sur le long terme, le confort n’est pas optimal puisqu’une fois le radiateur éteint, la température baisse immédiatement. Le radiateur à inertie a été conçu pour diffuser la chaleur lentement. Grâce à son cœur de chauffe qui accumule la chaleur, il répond à deux impératifs : procurer un confort idéal et permettre de faire des économies.

La régulation et la programmation : les atouts du radiateur à inertie

Contrairement au convecteur, le radiateur à inertie est associé à des équipements de régulation et de programmation ultra-performants. Aujourd’hui, associer chauffage et domotique est devenu essentiel pour faire des économies. La régulation permet de chauffer au plus près de vos besoins. Un système de régulation précis vous assure une adéquation parfaite entre la température réglée sur le thermostat et la température réelle de la pièce. Quant au système de programmation, il vous permet d’adapter votre chauffage à vos besoins.

Le radiateur à inertie est un équipement de chauffage électrique innovant puisqu’il répond à la nécessité de faire des économies d’énergie tout en procurant un véritable confort à ses utilisateurs.

Article consulté 2670 fois.