Le nouveau grattoir à manche télescopique Leborgne nanovib® a été développé pour diminuer considérablement les facteurs de risques liés aux postures pénibles. Conçu pour les constructions en béton banché, cet outil à manche télescopique est trois fois plus long qu’un grattoir traditionnel. Unique sur le marché, il permet de nettoyer les résidus de béton sur les doubles banches de coffrages métalliques et les murs jusqu’à cinq mètres de haut sans avoir à tenir le manche au-dessus de la coiffe des rotateurs (principale cause de TMS de l’épaule). Un allié indispensable, dans le droit fil de la démarche Leborgne®, qui privilégie la santé des compagnons à travers sa gamme d’outils innovants nanovib®, dotés d’une ergonomie optimisée. 

 

L’amélioration des outils manuels utilisés quotidiennement sur les chantiers fait partie du panel de solutions pour réduire la pénibilité et les risques d’accidents. Dans cet esprit, et en lien direct avec les critères du Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité (cf. encadré), les axes de recherche prioritaires de Leborgne® pour le développement de ses produits sont : l’allègement des outils, l’optimisation de l’ergonomie, l’amélioration des positions de travail, l’absorption des vibrations ou encore la réduction des nuisances sonores. Le grattoir télescopique a ainsi intégré la gamme innovante Leborgne nanovib®, des outils qui contribuent à l’amélioration des conditions de travail sur les chantiers.

 

À la bonne hauteur et sans peine

Le manche télescopique (de 2 m à 3,50 m de long, soit le triple d’un outil traditionnel) du nouveau grattoir Leborgne nanovib® permet au compagnon de travailler les pieds au sol en toute sécurité ; cela lui évite d’avoir à monter un échafaudage pour être à niveau. Il peut ainsi gratter les résidus de béton sur les murs et les banches jusqu’à 5 m de haut sans avoir à tenir le manche au-dessus de la coiffe des rotateurs. Principale cause de Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) de l’épaule, la pathologie de la coiffe des rotateurs se traduit par des douleurs, une perte d’amplitude et de force chez les compagnons touchés par cette affection.

 

Un maniement très simple

La poignée automatique du grattoir télescopique Leborgne nanovib®, avec système de blocage/déblocage sans goupille, assure un réglage rapide de la longueur du manche par crans, tous les 40 cm.

 

La lame pliée offre 2 angles de travail, qui permettent de choisir l’orientation optimale afin de racler efficacement les laitances fraîches ou séchées. Les angles de la lame sont arrondis pour éviter de rayer les surfaces à racler.

 

La lame en acier trempé extra dur du grattoir télescopique Leborgne nanovib® assure une haute résistance, indispensable pour racler et nettoyer les banches et les murs. Pour une plus grande robustesse, la douille de l’outil est renforcée par 2 arbalétriers, et le tube en aluminium trempé, de 2 mm d’épaisseur, assure à la fois légèreté et solidité.

 

Grattoir télescopique Leborgne nanovib®

Manche télescopique : 2 m à 3,50 m

Poids : 3,4 kg

Prix de vente : 79 euros HT

Points de vente : Négoces, Fournitures Industrielles, Quincailleries du bâtiment, Loueurs

Tête de rechange disponible

 

 

Compte Pénibilité

Mis en place le 1er janvier 2015, le Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité s’étoffe de 6 facteurs de risques.Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité s’étoffe de 6 facteurs de risques.

 

La mise en place du Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité (CPPP) prévoit la prise en compte de facteurs de pénibilité et de risques professionnels pour l’acquisition par le salarié exposé de points cumulés et instaure de nouvelles obligations pour l’employeur. Les 10 facteurs de pénibilité, qui ont été recensés dans le cadre de la réforme des retraites, sont pris en compte en deux temps, en 2015 et en 2016.

 

Depuis janvier 2015, le Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité est entré en vigueur pour 4 facteurs de risques : travail de nuit, travail en équipes successives alternantes impliquant au minimum 1 h de travail entre minuit et 5 h, travail répétitif, travail en milieu hyperbare.

 

À partir du 1er juillet 2016, le Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité ajoute 6 facteurs de risques à sa liste : manutentions manuelles de charges lourdes, postures pénibles, vibrations mécaniques, agents chimiques, températures extrêmes et bruit.

En réponse à ces enjeux, la marque Leborgne® a, depuis longtemps, pris conscience du rôle qu’elle pouvait jouer dans la conception d’outils innovants qui participent à la protection du capital santé des professionnels et à la prévention de la pénibilité dans le bâtiment.

 

En 2011, Leborgne® a ainsi lancé le marteau de coffreur Leborgne nanovib®, le premier outil sur lequel le Bureau d’Études a travaillé la réduction des vibrations. Leborgne® a très vite été convaincu de l’intérêt de développer une gamme complète prenant en compte les problématiques liées, notamment, aux Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) dont sont victimes les professionnels sur les chantiers.

 

Aujourd’hui, la gamme Leborgne nanovib® s’appuie sur plus de 20 outils qui s’adressent à différents corps de métiers, du maçon au charpentier, en passant par les travaux publics. L’innovation Leborgne® porte sur des solutions qui participent à diminuer certains facteurs de pénibilité, tels que définis par le Code du travail : vibrations mécaniques, travail et gestes répétitifs, bruit, manutention manuelle de charges, postures pénibles.

16140_Grattoir

 

 

 

 

 

 

 

http://primavera.fr/leborgne/relationspressenanovib.htm

Article consulté 1934 fois.