ASIV

Le fonctionnement hygrothermique des isolants biosourcés, étudié dans  le cadre de différents travaux scientifiques (2) , démontre une amélioration substantielle des performances thermiques des parois contenant ce type  d’isolants. Il joue donc un rôle déterminant sur le confort intérieur et la  performance énergétique des bâtiments.

Le fonctionnement hygrothermique des isolants  biosourcés : une rupture technologique
Le fonctionnement hygrothermique des matériaux de construction est étudié  depuis de nombreuses années. Tous les matériaux, en fonction, notamment de  leur nature, ne présentent pas le même niveau de performance sur ce sujet.
C’est le cas notamment des isolants biosourcés qui ont un fonctionnement  hygrothermique particulier représentant une réelle rupture technologique pour  les industriels de la filière.

(1) Changement de phase : passage de phase liquide à phase vapeur et inversement.
(2) Sources disponibles sur demande auprès de l’ASIV

Pour en savoir plus : http://www.c-commevous.com/voir-dossier-presse.asp?lequel=1132

 

Article consulté 1678 fois.