La pénibilité au travail, sujet fondamental de la réforme des retraites, est au cœur des préoccupations entrepreneuriales. La création du compte de prévention de la pénibilité représente à cet égard une avancée sociale essentielle pour les salariés exposés à un ou plusieurs facteurs de pénibilité. Pour les entreprises, et conformément à la loi du 20 janvier 2014, quatre facteurs de pénibilité sont à prendre en considération depuis le 1er janvier 2015 ; les six autres devront s’appliquer à compter du 1er juillet 2016.

S’il est un secteur où la pénibilité du travail ne fait plus débat, c’est bien le BTP. Port de charges lourdes, gestes répétitifs, postures pénibles, vibrations mécaniques, bruits… les professionnels du bâtiment connaissent des contraintes plus importantes que ceux des autres secteurs. Dans le BTP, les Troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent la première cause de reconnaissance de maladie professionnelle en France (près de neuf maladies avec arrêt de travail sur dix). La prévention des facteurs de risques de pénibilité est donc un enjeu majeur de santé publique et de performance globale pour les entreprises du bâtiment.

L’amélioration des outils manuels utilisés quotidiennement sur les chantiers fait partie du panel de solutions pour réduire la pénibilité et les risques d’accidents. C’est pourquoi la prévention, à travers l’allègement des outils, l’optimisation de l’ergonomie, l’amélioration des positions de travail, l’absorption des vibrations ou encore la réduction des nuisances sonores, est un axe de recherche prioritaire et l’un des piliers du développement produits de Leborgne®. Cette démarche s’est notamment traduite par une étroite collaboration avec des utilisateurs professionnels sur le terrain dans le but d’identifier et de développer des outils contribuant à l’amélioration des conditions de travail. Dès 2011, Leborgne® a ainsi lancé le marteau de coffreur Leborgne nanovib®, le premier outil sur lequel le Bureau d’Études a travaillé la réduction des vibrations. Leborgne® a très vite été persuadé de l’intérêt de développer une gamme complète prenant en compte les problématiques liées, notamment, aux TMS. Cette gamme de 17 outils innovants s’enrichit cette année d’un nouveau grattoir télescopique.

 

Nouveau grattoir télescopique Leborgne nanovib®

Un produit unique sur le marché, conçu pour réduire les facteurs de risques liés aux postures pénibles

Unique sur le marché, le nouveau grattoir télescopique Leborgne nanovib® a été développé pour diminuer les facteurs de pénibilité lies aux postures pénibles. Son manche télescopique, trois fois plus long qu’un grattoir traditionnel, permet en effet de gratter les résidus de béton sur les murs et les banches jusqu’à 5 m de haut sans avoir à tenir le manche au-dessus de la coiffe des rotateurs. Principale cause de TMS de l’épaule, la pathologie de la coiffe des rotateurs se traduit par des douleurs, une perte d’amplitude et de force chez les compagnons touchés par cette affection.

Conçu pour les constructions en béton banché, le grattoir télescopique Leborgne nanovib® permet de nettoyer les résidus de béton sur les doubles banches de coffrages métalliques et les murs jusqu’à 5 m de haut. Son manche télescopique (2 m à 3,50 m) permet au compagnon de travailler les pieds au sol en toute sécurité, évitant ainsi d’avoir à monter un échafaudage pour être à niveau. Très simple d’utilisation, la poignée automatique, avec système de blocage/déblocage sans goupille, assure un réglage rapide de la longueur du manche par crans (tous les 40 cm).

La lame pliée du grattoir télescopique Leborgne nanovib® offre 2 angles de travail qui permettent de choisir l’orientation optimale pour racler efficacement les laitances fraiches ou séchées. Les angles de la lame sont arrondis pour éviter de rayer les surfaces à racler.

La lame en acier trempé extra dur du grattoir télescopique Leborgne nanovib® assure une haute résistance indispensable pour racler et nettoyer les banches et les murs. Pour une plus grande robustesse, la douille de l’outil est renforcée par 2 arbalétriers, et le tube en aluminium trempé de 2 mm d’épaisseur assure à la fois légèreté et résistance.

Grattoir télescopique Leborgne nanovib®
Manche télescopique : 2 m à 3,50 m
Poids : 3,4 kg
Prix de vente : 79 euros HT
Points de vente : Négoces, Fournitures Industrielles, Quincailleries du bâtiment, Loueurs
Tête de rechange disponible
Date de mise sur le marché : Septembre 2015

14380_Grattoir

 

 

 

 

http://primavera.fr/leborgne/ralationspressegrattoirteles.htm

Article consulté 2469 fois.