IMG_0797Le fonctionnement hygrothermique des matériaux de construction est étudié depuis de nombreuses années. Tous les matériaux, en fonction, notamment de leur nature, ne présentent pas le même niveau de performance sur ce sujet. C’est le cas notamment des isolants biosourcés qui ont un fonctionnement hygrothermique particulier représentant une réelle rupture technologique pour les industriels de la filière. Aujourd’hui les études disponibles montrent que les performances thermiques des parois intégrant des isolants biosourcés sont améliorées de près de 50% (la Résistance Thermique Effective est pratiquement supérieure de 50% à la Résistance Thermique Calculée). Cette amélioration est clairement expliquée par le comportement hygrothermique du matériau.

Pour plus d’informations : http://www.c-commevous.com/voir-dossier-presse.asp?lequel=1132

Article consulté 1527 fois.