La sécurité au travail est une des priorités d’Heraeus Quarzglas, fabricant international de verre de quartz d’envergure qui développe, produit et fabrique des articles high-tech pour des applications dans l’industrie des semi-conducteurs et des télécommunications. Pour ce faire, outre des procédures de sécurité et des vêtements de protection en Nomex® de DuPont, les salariés de l’entreprise apprennent dès leur arrivée l’importance cruciale des pratiques de travail sûres à travers un programme de formation édifiant.

Chez Heraeus Quarzglas, la plupart des procédés de production requièrent une chaleur extrême, avec des températures de travail pouvant atteindre jusqu’à 2600 degrés Celsius. Ainsi, les précautions de sécurité doivent être optimales. Par conséquent, la santé et la sécurité sont des piliers des programmes d’apprentissage d’Heraeus Quarzglas, qui s’articulent autour de trois axes principaux : mieux sensibiliser aux dangers potentiels, faire comprendre l’intérêt de l’équipement de protection et enseigner les comportements de prévention.

Mieux sensibiliser aux dangers potentiels des procédés de production
Les salariés les plus jeunes et les plus inexpérimentés sont les plus enclins à commettre des erreurs. C’est pourquoi, dès le début de leur formation, le danger que présente le verre chaud est enseigné à travers des expériences réalistes et visuelles qui démontrent la nécessité de porter un équipement de protection individuelle (EPI) efficace et adapté.

Au début de leur formation, tous les stagiaires reçoivent le même équipement de protection individuelle (EPI) que celui porté dans les zones chaudes de production de verre : des équipements de protection en Nomex® Comfort de DuPont, utilisés par l’entreprise Heraeus Quarzglas depuis 12 ans. Ces combinaisons offrent une très bonne protection contre la chaleur et les flammes, tout en étant significativement plus légères que les vêtements fabriqués à partir de coton non inflammable. De plus, elles offrent une grande liberté de mouvement, avantage évident pour les activités manuelles et le travail finement coordonné qu’implique le soufflage de verre. Légers, ces vêtements de protection sont confortables à porter et offrent un bien-être physique au personnel leur permettant de concentrer leur attention sur leur travail. Depuis l’utilisation de combinaisons en Nomex® de DuPont, un nombre inférieur d’accidents de travail a été enregistré chez Heraeus Quarzglas.

Faire comprendre l’intérêt des vêtements de protection en expliquant leur principe de fonctionnement
Lorsqu’un stagiaire reçoit un vêtement de protection, on lui explique son principe de fonctionnement et la protection qu’il peut en attendre. Les températures extrêmement élevées atteintes pendant la fabrication excluent l’utilisation de vêtements de travail basiques en polyester ou coton, qui s’enflammeraient ou s’amalgameraient avec la peau une fois en contact avec le verre chaud ou liquide.

A l’inverse, les vêtements en Nomex® Comfort de DuPont portés sur le site de l’entreprise sont non inflammables. Même exposés à de fortes températures, ils ne fondent pas et ne se déchirent pas. Lorsqu’ils sont soumis à une chaleur extrême, les poches d’air à l’intérieur des fibres Nomex® gonflent, offrant une couche isolante plus importante entre la chaleur et la peau. Une barrière protectrice entre la peau et la source de chaleur est ainsi créée, contribuant à prévenir les brûlures. Plus ces notions fondamentales sont comprises par les stagiaires, plus ils intègrent l’importance d’utiliser et de porter correctement des EPI.

Enseigner les comportements de prévention : une vidéo vaut mieux qu’un long discours
Les stagiaires de Heraeus Quarzglas terminent leur formation avec la projection d’une vidéo du test Thermo-Man® (disponible sur le site de DuPont), qui clarifie l’importance du port d’un vêtement de protection et les performances des combinaisons Nomex® Comfort de DuPont™.

Un essai d’inflammabilité offre des informations détaillées sur le potentiel de déchirement et de pénétration de la chaleur dans les vêtements de protection. DuPont a donc créé Thermo-Man®, un mannequin de test équipé de 122 capteurs de chaleur. L’EPI est placé sur le Thermo-Man®, puis exposé aux flammes de douze brûleurs puissants durant quatre secondes. Les capteurs enregistrent la manière dont la chaleur se répartit sur la surface du Thermo-Man® pendant l’exposition aux flammes et dans la minute qui suit. De cette manière, l’essai du Thermo-Man® indique si le vêtement peut supporter une exposition aux flammes, dans quelle mesure le vêtement laisse passer la chaleur jusqu’à la peau, la qualité du vêtement, ainsi que les conséquences potentielles engendrées par ces facteurs sur la personne qui le porte.

De tels essais ont été réalisés sur les combinaisons Nomex® de DuPont™ utilisées chez Heraeus Quarzglas, révélant que la couche supérieure de la combinaison ne se déchire pas sous l’effet des flammes, tandis qu’un vêtement en coton sera entièrement brûlé. Ainsi, grâce à la combinaison Nomex®, la peau des employés d’Heraeus Quarzglas est mieux protégée des effets de l’exposition directe aux flammes.

www.ddp-europe.com

Retrouvez cette information sur le site de l’agence Sudrie Relations Presse.

Article consulté 772 fois.