La Fédération professionnelle DLR (Distributeurs, Loueurs et Réparateurs de Matériels de BTP et de Manutention), qui publie chaque trimestre un baromètre conjoncturel, constate un regain d’activité du secteur de la manutention au cours du premier semestre 2007 illustré par une progression de 7% du CA (comparativement au 1er semestre 2006) et des intentions de recrutement qui restent fortes (+50%)

 

Le CA de la manutention en progression

Le chiffre d’affaires du secteur de la manutention progresse régulièrement depuis le début de l’année 2007 après un hiver 2006 en recul : + 6% sur le 1er trimestre 2007 (comparativement à 2006) et + 8% sur le second trimestre (comparé à la même période en 2006), soit une croissance moyenne de 7% sur le 1er semestre 2007, en dépit d’une conjoncture moins favorable. Cette évolution est surtout portée par l’activité de vente de matériel neuf (+ 8% au 1er trimestre et + 16% au second trimestre*), suivie de l’activité maintenance (+6% en moyenne sur le 1er semestre) et de l’activité location de matériel de manutention (+ 5% en moyenne). Seule l’activité « vente de matériel d’occasion » régresse au fil du semestre avec une moyenne de – 4% comparé à 2006 (passant de + 6% au premier trimestre à – 10% au second trimestre par rapport à 2006).

Perspectives de la manutention pour la fin 2007

L’été 2007 s’est annoncé sous des auspices favorables puisque 60% des entreprises du secteur de la manutention prévoyaient une hausse d’activité. Pour faire face à ce développement, 60% d’entre-elles prévoyaient de recruter au cours de l’été, une proportion proche de celle du début de l’année mais surtout nettement supérieure à celle enregistrée en 2006. Ces embauches devaient concerner des postes de mécaniciens à 45% et de manière moins prononcée, des postes de commerciaux et de magasiniers.

Corrélativement à l’amélioration de l’activité, davantage d’intervenants de ce secteur envisageaient d’augmenter leurs dépenses au cours de l’été 2007. Les intentions d’investissements concernent 36% des entreprises (soir 6 points de plus comparé aux perspectives de l’été 2006). Les dirigeants confiaient vouloir investir principalement dans des chariots de plus de 2 tonnes et, dans une moindre proportion, dans des chariots électriques « porte à faux ».

Le prochain baromètre publié fin septembre confirmera ou non ces perspectives annoncées.

Article consulté 1222 fois.